Infrastructure informatique - Réseau informatique - opensource - logiciels libres - Architecture réseau - Architecture système - Sécurité informatique

Simia - Administration systèmes et réseaux Open Source - Sécurité Open Source - Messagerie Open Source

Microsoft se prend les pieds dans le tapis

Get the facts : quand Microsoft se prend les pieds dans le tapis

Sur son site Get the facts, Microsoft cherche à démontrer que le passage à Linux n’est pas forcément synonyme de réduction des coûts. En effet, le géant américain s’appuie sur la notion du TCO (Total Cost of Ownership ou Coût total de possession / Get the facts (1)) qui inclut le coût des licences et d’exploitation.

David M. Williams, du site itwire.com, en a analysé les arguments. Yvan, ingénieur informaticien chez Simia, société de services informatiques spécialisée en logiciels libres, en commente les résultats.

L’étude s’appuie sur le cas de la société HiChina Web Solutions. Celle-ci aurait choisi Windows 2008 plutôt que Linux pour son fonctionnement. Sous le titre "Why are customers choosing Windows Server 2008 over Linux", on trouve l’extrait suivant : HiChina Web Solutions - Using Windows Server 2008, we will be able to increase overall reliability by 20 percent. With that capability, we can host more customer Web sites than we could previously.

Première réflexion, HiChina a eu un gain de 20 % de fiabilité, mais on ne sait pas sur quoi (2). Il n’y est même pas question de Linux.

A partir de ce moment, l’auteur a donc décidé de voir plus en avant les détails qui ont motivé ce changement en suivant le lien de l’étude complète. Lien qui, finalement, ne se révèle pas très intéressant puisqu’il n’y est nulle part mention de Linux. A peine y apprend-on que la société s’appuyait sur des technologies Web (IIS 6.0) à base de Windows et UNIX et qu’elle a eu un bénéfice à déployer Windows Server 2008.

Aucune mention de Linux, mais, en revanche, des références à des Windows Server 2003 et IIS 6.0

On a beau fouiller, aucune trace de Linux à aucun endroit. Par contre, la société utilisait bien du Windows 2003 ainsi que "Unix" (Quelle version ? Quel OS ? Mystère...). Et rien de plus sur la page, juste un lien vers un fichier de l’étude complète (3). Ce document ne contient aucun détails techniques. On ne sait même pas s’ils utilisent Apache qui est pourtant LE produit-phare de gestion de site web sous Unix et Linux - et surtout on ne sait toujours pas de quel Unix il s’agit. La seule référence technique mentionne de problèmes de performance et souligne que le passage à 2008 leur a apporté des améliorations :

[...]However, HiChina had been experiencing performance and reliability issus. "We created an individual Application Pool for each Web site on the server", says Fan, "When the server had been running for several days, some of those sites began to respond slowly. Because of that, we lost some business opportunities," says Fancy Fan, Technical Director, HiChina.[...]

Là encore, aucune référence directe à un produit Unix ou Linux. Mais un petit détail subsiste : on parle « d’Application Pool » pour chaque site Web.

Et qu’est-ce qu’un « Application Pool » ?... Il s’agit d’une solution Microsoft (4) !!!

Cette société a donc eu des problèmes de performances sur Windows 2003 Server / IIS 6.0 !

Cerise sur le gâteau, on apprend que ces problèmes de lenteurs - qui apparaissent au bout de plusieurs jours sur leurs serveurs - ont eu pour conséquence de leur faire perdre des clients !

Une question se pose : le TCO de Microsoft inclut-il les coûts d’indisponibilités des applications et la perte de clients mécontents ?

Finalement, il semblerait qu’en cherchant à mettre en cause les solutions open source (5), Microsoft n’ait mis en lumière les défaillances de ses propres produits.

(1) Microsoft arguments against Linux are bollocks

(2) Customer Case Study - HiChina Web Solutions

(3) HiChina_WS08_Final.doc

(4) Configuring Application Pool Identity with IIS 6.0 (IIS 6.0)

(5) Compare Windows vs Linux
 

Dans la presse

Souriez vous êtes libre!
Newsletter

Plan du site © 2009 simia - Tous droits réservés Mentions légales Liens utiles Contacts